Le bouleau, idéal pour une cure détox !

En effet, le bouleau a des propriétés diurétiques !

Éliminer, c’est justement ce qu’il nous faut quand, au sortir de l’hiver, on se sent un peu “lourd” et la mine grise.


C’est également au printemps que la sève de bouleau est récoltée.


C’est donc le bon moment pour en profiter !


Les bourgeons de bouleau facilitent l’élimination des déchets

& renforcent les capacités d’épuration de l’organisme, mais aussi l’élimination des produits de dégradation du cholestérol (acide biliaire) et de la viande (acide urique et urée).


Grâce à cette propriété, ils limitent la manifestation de rhumatismes comme la goutte, et la formation de calculs biliaires ou urinaires.


Le mode d’emploi : opter pour un macérât glycériné de bourgeons en cures de trois semaines, entrecoupées de pause d’une semaine.


Les feuilles de bouleau, pour avoir moins de cellulite

Ce sont les plus utilisées en phytothérapie car elles servent à préparer le jus de bouleau. Riches en flavonoïdes et en potassium aux vertus diurétiques, elles améliorent la rétention d'eau ou de cellulite.



Le mode d’emploi :


  • en tisanes, une cuillerée à soupe de feuilles par bol, trois à quatre fois par jour, ou en jus ou en ampoules prêts à boire  ;

  • en cure de trois semaines toujours, à renouveler éventuellement une fois, mais pas au-delà afin de ne pas fatiguer les reins.



La sève de bouleau, pour se reminéraliser

Aussi appelée eau de bouleau ou “élixir de vie”, la sève est récoltée en mars et en avril en perçant légèrement le tronc de l’arbre. Son principal atout ?


En plus d’être drainante, elle contient des minéraux alcalinisants : calcium, magnésium, potassium et silicium.

À ce titre, elle améliore le tissu conjonctif, le cartilage et l’os, et elle contrecarre l’excès d’acide urique (la goutte).


Le mode d’emploi :  La dose conseillée est de 2 cuillerées à soupe, le matin à jeun, pendant trois semaines. On la trouve aussi en magasin diététique : prendre un demi-verre à un verre chaque matin. A noter : elle est plus chère que le jus.



Les précautions d’emploi

  • Attention ! Si vous êtes allergique aux pollens de bouleau, demandez l’avis de votre allergologue avant de boire son jus ou sa sève.

  • Par prudence encore, le bouleau est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux femmes enceintes ou qui allaitent.


10 vues0 commentaire